Modéré par : president kiteatao 
Index du Forum » » Le Petit Journal du TL59 » » UN IRONMAN VU DE L'INTERIEUR
AuteurUN IRONMAN VU DE L'INTERIEUR
president
4943       

president
  Posté : 12-07-2017 11:18

Le récit de Frédéric, finisher de l'ironman de Francfurt en moins de 9h

Il a fallu attendre ma 9 ème participation à un Ironman pour enfin franchir cette barre hautement symbolique des 9h sur cette distance !
Ce résultat, très convoité, ne fut pas pourtant pas facile à obtenir , mais c’est la règle dans ce sport… rien n’est jamais simple.
A commencer par la natation en lac, sans combi, un exercice certes agréable dans une eau à 24ºC, mais qui sollicite déjà de gros efforts.
Je sors de l'eau en 54' dans un petit groupe mais déjà assez loin du pack de tête que je n'ai pas réussi à accrocher dans les 500 premiers mètres.
Le début du vélo est extrêmement rapide pour rejoindre le centre ville de Frankfurt, et quelques athlètes de mon groupe ont décidé de partir fort, très fort même !
Je me décide alors à les suivre pour ne pas me retrouver isolé, mais au 50eme kilomètre, changement de stratégie, je sens qu’il est nécessaire de baisser de régime, mon tableau de bord m’indique que je suis largement au dessus de mon allure cible...
Un choix qui va s’avérer judicieux un peu plus tard, avec l’apparition de quelques crampes vers le 120ème...
Dès ce moment, je sais que le maitre mot de ma course sera : GESTION ! Ne pas s’enflammer…
J’utilise alors toute la panoplie pour diminuer la douleur : d’abord baisser encore un peu l’allure , hydratation et étirements , et surtout ne pas me déconcentrer…
La dernière bosse du parcours située à 10km du but est un endroit magique, digne de l'Alpe d'huez sur le Tour avec des milliers de personnes qui s'écartent juste devant moi, dans une ambiance de folie !
Ce passage me redonne, à la fois le moral et les jambes pour plonger vers Frankfurt et poser le vélo dans un temps correct de 4h38 .
Satisfaisant malgré les aléas et 130 bornes en solitaire. 😅
L’épreuve de course à pied débute alors par un rapide calcul : 54 + 4h38 + les transitions = je dois courir en moins de 3h20 pour atteindre mon objectif ! Largement faisable ... si pas de défaillance, si pas de crampes, si pas de problèmes gastriques, si pas trop chaud... bref, c'est jouable mais cela fait quand même beaucoup de conditionnel !!! 🤔
Vous remarquerez qu’à ce moment de la course, je suis encore assez lucide pour faire mes petits calculs, cela m’occupe l’esprit !!!
Dès le premier tour, j'adopte la tactique de marcher à tous les ravitos pour bien m’alimenter, m'hydrater et surtout me rafraîchir… le thermomètre dépasse allègrement les 30 degrés à l’ombre, sauf qu’il n’y a pas d’ombre !
Par contre, entre chaque ravito, je m’emploie à maintenir une bonne allure (autour de 14,5km/h). Ainsi, les kilomètres défilent assez rapidement et presque facilement jusqu'au 3ème tour… où l'affaire se corse. Je le redoutais…
En effet, il devient de plus en plus difficile de remettre en route après les ravitos et l'allure commence progressivement à faiblir. Rien d'alarmant dans la quête du SUB 9, mais sur ce genre d’épreuve, nous ne sommes jamais à l'abri d’un coup de bambou fatal !!!
Début du dernier tour, il faut tenir, je m’enfile 2 ou 3 redbull pour assurer, les jambes répondent encore… je suis alors persuadé que ca va tenir ! Je lâche mes dernières forces, au courage, et je réalise un de mes meilleurs chronos dans cette boucle finale, ca va le faire, je sens que je le tiens ce chrono !!! J’aperçois le dernier virage à droite vers la finish line, j’ai l’impression d’accélérer encore, c’est dingue.
Je savoure alors ces derniers mètres devant une foule immense en folie dans les tribunes, un moment magique, hors du temps !
Au final, un temps quand même : 8 h 52 …objectif atteint , je suis pleinement heureux, malgré la fatigue . Il me reste à profiter du massage et à recharger les batteries dans la zone finishers .
😍Une belle journée pour moi, le jour des 10 mois de mon petit Martin qui kiffe les Ironman : je lui faisais un bisou par tour sauf le 3ème… il dormait , il se réservait pour l’arrivée !!!
Merci du fond du cœur pour vos nombreux messages, vos encouragements sur le bord de la route ou derrière vos ordis ;)
Merci bien sur à mon Team, le Triathlon Store Team Pro qui me permet de vivre pleinement ma passion dans des conditions optimales.
Merci enfin à Perrine et Martin, à ma famille, à mes amis, à toute ma garde rapprochée dont j’ai besoin pour partager ces moments là !!
RDV dans 15 jours sur l'ironman de Nice ;)

19884130_1378337242285117_5471114480825680797_n.jpg

19904894_823622687814457_180321209621857045_n.jpg

19990495_1378337265618448_2408874749601064522_n.jpg


  Profil  
Sauter à :